Irez-vous au Carnaval cette année?

21 janvier 2016 -
Le coffre aux trésors d'Hôtel Château Laurier Québec

Poser la question, c’est prendre le risque de s’exposer à une foule de réactions contradictoires.

Poser la question, c’est prendre le risque de s’exposer à une foule de réactions contradictoires.

Pour certains, le commentaire sera enthousiaste. Bien sûr, il y a nous les hôteliers, les restaurateurs, les propriétaires de boutiques et de bars, et tous ces gens qui travaillent dans nos commerces pour qui le Carnaval de Québecexternal link compte du point de vue économique. En fait, pour plusieurs, le Carnaval est une bouée de sauvetage qui permet de dégager des liquidités pour passer l’hiver et payer tous ces frais fixes élevés (chauffage, taxes municipales, etc.) qui viennent gruger les économies réalisées en haute saison estivale.

Mais il y a aussi ces familles de Québec et d’ailleurs qui profitent de cet événement pour défier l’hiver, pour inviter parents et amis à mettre le nez dehors et à festoyer au lieu de s’enfermer et de se plaindre inutilement du froid ou de la neige. Ce qui est remarquable est que plus on vient de loin, plus on semble apprécier l’atmosphère bon enfant qui règne; il faut voir l’excitation contagieuse que génère la seule vue de Bonhomme tant auprès des adultes que chez les enfants!

Mais il y a ceux qui n’aiment pas. Plate, kitch, trop touristique, trop traditionnel, pas assez festif… Difficile de plaire à la fois aux nostalgiques des premières années et à ceux et celles qui voudraient voir le Carnaval évoluer vers autre chose. Mais quoi? Belle question qui fera sûrement l’objet de bien des débats. Mais, le fait que le Carnaval s’attire tant de critiques est la preuve que son avenir nous tient à coeur et que nous sommes loin d’être indifférents!

Je n’ai pas de solution miracle, mais je crois important que toute la population soit fière du Carnaval de Québecexternal link, au point où nous voulions le partager avec les mexicains, les brésiliens ou les allemands comme ils le font avec le Carnaval de Rio ou l’Oktoberfest. Et pour cela, le Carnaval doit redevenir une réelle tradition locale, notre façon d’exprimer et de célébrer ce qui fait de nous ce que nous sommes et ce que nous avons d’unique : un mode de vie adapté à un hiver légendaire. L’Office du tourisme de Québecexternal link en fait d’ailleurs la promotion auprès des différents médias pour leur faire vivre cette expérience unique permettant de découvrir notre ville en effervescence.

Il y a un an, je partageais avec vous ma passion pour le canot à glace. Je vous invitais alors à vous rendre encourager ces hommes et ces femmes exceptionnels qui défient les glaces lors du Carnaval de Québec. Pourquoi ne pas le faire le 7 février prochainexternal link?

Également, les équipes de canot à glace affrontent les glaces à quelques occasions cet hiver. Voici le calendrier.external link

Je vous souhaite une superbe année 2016 et du temps de qualité à partager avec ceux et celles que vous aimez. Bonne année!

Ma découverte du mois:

22h22
Ariane Moffatt