fbpx
string(0) ""

La francoresponsabilité: Lire et faire lire, un pont entre les générations

10 décembre 2019 -
Le coffre aux trésors d'Hôtel Château Laurier Québec

Qui, petit, n’a pas aimé se faire raconter des histoires? Qui, grand, aime à raconter des histoires? Voici réunis les ingrédients qui ont permis de donner le coup d’envoi à la très belle initiative Lire et faire lire.

Laissez-nous vous raconter son histoire et l’histoire de l’Hôtel Château Laurier Québec avec eux.

Lire et faire lire est né en France, plus précisément à Brest au milieu des années 1980. L’idée était toute simple : d’une part transmettre le plaisir de la lecture aux enfants en leur racontant des histoires ; d’autre part offrir aux plus de 50 ans l’opportunité d’allier le plaisir de lire à l’implication citoyenne.

Ce n’est toutefois qu’en 1999 que Lire et faire lire a pris son réel envol alors que l’écrivain Alexandre Jardin a embrassé la cause et su rapidement y associer le Ministère de l’éducation français … et même la présenter au président Chirac! L’auteur prolifique racontera d’ailleurs que, dès qu’il a rencontré ces aînés faisant la lecture dans les écoles de Brest, il a su que le programme devait être largement déployé.

Dès 2002, l’initiative a gagné le Québec puis ce fut au tour de l’Acadie en 2009. Ailleurs au Canada, Lire et faire lire est désormais présent en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique. Depuis ses débuts de ce côté-ci de l’Atlantique, Lire et faire lire a permis à des dizaines de milliers d’enfants de plonger dans le plaisir de la lecture grâce à des milliers de lecteurs bénévoles. Seulement en 2018-2019, plus de 11 500 enfants se sont fait raconter des histoires par plus 2 000 lecteurs-bénévoles dans 88 villes au Canada.

 

Alexandre Jardin

Pour Alain Girard, président de l’Hôtel Château Laurier Québec, soutenir la cause de Lire et faire lire allait de soi :

Pour que la francoresponsabilité soit plus qu’une belle idée, elle doit être une idée vivante. Raconter des histoires aux enfants est une belle occasion de réunir les générations tout en assurant la pérennité de la langue française. Voilà pourquoi, sans hésiter, en 2019 nous avons renouvelé notre partenariat avec Lire et faire lire!

La directrice générale de Lire et faire lire au Québec, madame Chantal Vaillancourt souligne qu’insuffler le bonheur de la lecture aux enfants se répercute bien au-delà de la rencontre hebdomadaire entre le bénévole et son groupe de 4-5 enfants :

Rappelons-nous comment c’est difficile apprendre à lire! Mais comme pour le vélo, même si on tombe, le plaisir de prendre son envol rend l’effort acceptable.

En leur transmettant le plaisir de la lecture, les petits muent de « liseurs », c’est-à-dire du survol des livres sans rentrer dans l’histoire, à lecteurs. En passant par le plaisir, ils découvrent le bonheur de la lecture et sont portés à chercher à revivre ce bonheur. Comme pour le vélo!

Chantal Vaillancourt insiste : Lire et faire lire est un moment de plaisir. Pas question de notes, d’évaluation ni de pression : avec Lire et faire lire on s’amuse et on découvre de nouvelles choses!

Livres ou tablettes?

En ces temps de jeux et de tablettes électroniques, difficile de ne pas oser la question : pour raconter une histoire, le livre papier a-t-il encore la cote?

Hé bien oui! Contrairement aux livres pour les adultes dont les formats sont, somme toute, plutôt standardisés la littérature jeunesse regorge de surprises : livres géants ou miniatures, texturés, avec des images qui se déploient en trois dimensions, illustrés par des images de synthèse ou à l’aquarelle. La diversité des livres fait que le livre en lui-même devient partie intégrante de l’activité de lecture, suscitant intérêt et curiosité chez les petits.

À l’Hôtel, nous croyons énormément au plaisir des livres et à celui de la découverte. Ainsi, à tous les enfants qui séjournent chez-nous, nous remettons le « Livre de découvertes » qui leur permet d’apprendre certains faits au sujet du Québec, de sa faune et de son histoire en plus de leur faire connaître le programme Lire et faire lire.

Alexandre Jardin dans nos murs

En octobre dernier, l’Hôtel Château Laurier Québec a eu le plaisir d’accueillir une rencontre de Lire et faire lire. À cette occasion, Alexandre Jardin est venu s’entretenir avec les bénévoles de l’antenne locale de la ville de Québec. Auteur engagé, confiant dans la capacité des individus à contribuer à faire une société meilleure et bonne, Alexandre Jardin demeure, après 20 ans, encore épaté des retombées de Lire et faire lire :

C’est rare que dans un seul programme, on puisse lutter contre l’échec scolaire, vacciner les enfants contre l’illettrisme, en plus de faciliter l’intégration des enfants immigrants!

Aux lecteurs-bénévoles, il leur a parlé de cette relation toute spéciale qui s’installe entre eux et les enfants :

Ce lien qui se tisse, c’est un des grands carburants de l’espèce humaine, celui de la transmission entre les générations! À Lire et faire lire, on a réinvité l’eau chaude. On a juste rappelé que pour élever un être humain, il faut qu’il y ait des plus vieux.

Ce pourquoi il fût chaleureusement applaudi!

Notre directrice générale, madame Aude Lafrance-Girard apprécie tout particulièrement cette transmission entre les générations :

À titre d’hôtelière de troisième génération, la transmission des connaissances et du savoir-faire nous a permis, à mon grand-père puis à mon père et aujourd’hui à moi, de devenir de fiers artisans de notre profession. Le soutien à Lire et faire lire me permet de poursuivre l’engagement francoresponsable de mon père.

La rencontre avec Alexandre Jardin s’est terminée par une question non résolue, car le constat est le même en France qu’au Québec : les bénévoles sont surtout des lectrices. Pourtant, beaucoup d’hommes lisent! Comment faire pour les convaincre d’oser devenir lecteur?

Pour devenir lecteur/lectrice-bénévole ou soutenir Lire et faire lire : https://www.lireetfairelire.qc.ca

Qui sont ces lecteurs-bénévoles? Portrait de trois passionnés de lecture 

Madame Claudette Deschênes – lectrice-bénévole depuis 14 ans

Claudette Deschênes

Enseignante pendant 36 ans, au moment de la retraite, madame Deschêne ne se sentait pas prête à couper les ponts avec les enfants. Avec Lire et faire lire, elle a découvert la littérature jeunesse. Quel est son secret d’une lecture bien réussie? « C’est important de créer une ambiance. C’est pourquoi il y a toujours un rituel du début afin de rentrer dans le monde de l’imaginaire ». Quel est son moment préféré? « Avec le temps, je prends plus le temps pour que les enfants puissent s’exprimer, pour qu’il y ait de beaux échanges. Cela donne l’occasion de répondre à certaines de leurs inquiétudes, de leurs questions. Prendre plus le temps, c’est un bonheur à petites doses à chaque semaine. ».

Madame Ann Cleary – de lectrice-bénévole à responsable d’une antenne locale, depuis 4-5 ans

Cette ancienne gestionnaire, désormais à sa retraite, désirait rester utile à la société. Passionnée de lecture, aimant les enfants, elle n’a pas hésité à dire « Oui!» quand une amie l’a informée qu’il manquait une bénévole pour un après-midi de lecture à Lire et faire lire. Dès le lendemain elle commençait! Quel est son souvenir le plus marquant ? « Toutes les histoires que l’on lit ne sont pas des histoires joyeuses. Alors que je lisais une histoire triste, un enfant a partagé sa tristesse en nous disant regarder tous les matins la photo de sa maman décédée. Spontanément, les autres enfants se sont mis à discuter de ce que leur ami pourrait faire pour être moins triste. ».

Ann Cleary et José Lamarre

Monsieur José Lamarre – lecteur-bénévole depuis 10 ans

Monsieur Lamarre est un lecteur théâtral! À la retraite depuis 2 ans, il a rapidement senti qu’il avait besoin d’un nouveau défi. Amateur de bandes-dessinées, ce nouveau défi fut de plonger dans la littérature jeunesse et d’aller présenter des histoires dans les écoles primaires. « Les petits, ils sont petits, il faut réussir à capter leur attention ». D’où ses lectures théâtralisées. Qu’est-ce qui le touche particulièrement lorsqu’il fait la lecture aux petits ? « Réaliser que les enfants apprennent, qu’ils comprennent soudainement une nouvelle chose. Comme par exemple que les nuages voyagent, qu’ils ne sont pas fixes. ». Malgré ses 10 années d’expérience, et le succès de ses mises en scène, monsieur Lamarre nous a confié, tout bas, avoir encore le tract.

Clavardage