Comment devient-on professionnel en hôtellerie, plus particulièrement en événement?

12 juin 2017 -
Le coffre aux trésors d'Hôtel Château Laurier Québec

Contrairement à médecin, policier, ou infirmière, il n’y a pas de chemin tracé à l’avance. Rare qu’on voit des parents amusés du sens de l’organisation et des aptitudes à convaincre de leur enfant pour l’associer à un métier, alors que s’il joue avec une voiture à gyrophares, c’est qu’il sera policier. Alors qu’aujourd’hui les horizons de carrières sont moins conventionnels, plus éclatés. Certaines carrières sont sinueuses et on atterrit par un heureux hasard, dans un environnement fait pour nous… alors qu’on se préparait pour autre chose.

Autrefois, étudiante en art, je me destinais à une toute autre vie. C’est en accomplissant mes premiers pas en hôtellerie, pendant mes études,  que ma passion pour l’industrie est née. Aujourd’hui, après plus de 25 ans d’expérience et travaillant maintenant au développement des affaires l’Hôtel Château Laurier Québec, je continue de m’accomplir avec dans une équipe élite de l’organisation d’événements.

La passion que j’ai pour  mon travail et mon employeur est contagieuse.  Me confier votre congrès, réunion ou autre type de rencontres, c’est prendre un raccourci pour la réussite et, être accompagné de la meilleure équipe en ville pour réaliser un événement qui fera de l’effet à vos convives.

Vous ne me croyez pas? Je vous propose un rendez-vous pour vous convaincre. Avec autant de passion, comptant sur une équipe chevronnée et misant sur un hôtel au coeur de la plus belle ville en Amérique, vous aurez tôt fait d’installer votre événement pour plusieurs années à venir.

«Un beau produit, c’est facile à vendre»

J’ai eu à réfléchir dernièrement sur le succès de l’Hôtel Château Laurier Québec et son traiteur événementiel George V. Pourquoi? Car on m’en a posé la question, c’est d’ailleurs ce qui a démarré toute cette réflexion, enfin la rédaction cet article.

La réponse était beaucoup plus élaborée, mais tous les éléments nommés nous ont ramenés à l’essentiel: « Un beau produit, c’est facile à vendre». Dans mon rôle de déléguée commerciale à l’Hôtel Château Laurier Québec, c’est mon travail: le produit et bien le vendre. Au final, le travail, c’est de mériter votre confiance et de vous faire expert de votre événement, avec notre aide.

L’organisation d’un événement, pas grand-chose de tangible là-dedans, du moins jusqu’à la date ultime, celle qui est écrite sur le faire-part. Pour l’organisateur, il y a de la matière, mais de l’extérieur, il est difficile de s’imaginer tout le brio qui se cache derrière un grand événement réussi. C’est un art de bien faire les choses et à la manière d’un grand chef en cuisine, il faut constamment se réinviter, hausser la barre, vous faire briller de mille feux.

Notre produit dépasse de loin le visible et l’observable. Notre produit c’est notre équipe chevronnée, une maîtrise en réalisation d’événements qui font de l’effet, un accompagnement à travers toutes les étapes avant le grand jour. Nos clients nous font confiance pour les amener à se dépasser, à proposer des événements aux formules variés et livrer des expériences qui marquent, des souvenirs inoubliables pour tous les convives. La véritable victoire et satisfaction de notre travail, ce sont les amitiés qu’on développe, le sentiment de réussite qu’on partage avec nos clients, leurs remerciements. Plus important encore pour nous, nous souhaitons que la personne responsable de l’événement pour l’organisation avec laquelle on travaille soit félicitée. C’est de là que nous éprouvons le plus de fierté, d’en avoir été un peu complice.

Notre succès, de mon humble point de vu, c’est ça. C’est de tisser des liens avec les organisations, de dépasser leurs attentes et de se dire «à la prochaine fois», à chaque fois.

Clavardage